Comment lutter contre les mycoses vaginales qui récidivent ?

Beaucoup de femmes souffrent de mycoses vaginales. Chez certaines femmes, elles peuvent se répéter plusieurs fois, créant une sensation insupportable et très désagréable. Pour en arriver à bout, il est recommandé de vérifier la nature de la mycose pour déterminer les facteurs de récidives et pour trouver le bon traitement. Ces quelques solutions pourront peut-être vous aidez à vous en soulager.

La mycose vaginale : qu’est-ce que c’est ?

Cette pathologie est causée par le Candida albicans, un champignon appartenant à la flore vaginale. Il est responsable de perte blanche inhabituelle et de brûlure au niveau du vagin. Il se dévéloppe rapidement quand la flore vaginale est fragilisé ou quand l’environnement du vagin est devenu beaucoup plus acide. Une femme peut avoir souffert de mycose vaginale au moins une fois dans sa vie. Cependant, quand elle revient plusieurs fois au cours d’une année, l’on parle alors de mycose vaginale récidivante.

Quelles solutions pour en venir à bout ?

Il est primordial de déterminer s’il s’agit réellement En effet, le streptocoque B peut avoir les mêmes peu présenter les mêmes symptômes. La Bactérie Gardnerella vaginalis provoque également des pertes colorée et malodorantes. Vous pouvez utiliser un autotest de diagnostic vaginal pour déterminer si vous souffrez de mycose vaginale ou non. S’il est diagnostiqué que vous avez une mycose, vous devez suivre votre traitement à la lettre. Il s’agit souvent de crèmes antifongique et d’ovules. Ceux-ci sont disponibles sur ordonnance en pharmacie. Vous devez les associer pour détruire tous les levures qui se trouvent à l’intérieur du vagin. Il ne faut pas avoir de rapport sexuel durant le traitement (environ un quinzaine de jour). Il également attendre la fin des règles avant de procéder au traitement pour éviter que les tampons vaginaux aient un impact sur l’action antifongique de l’ovule. En cas mycoses récidives, il faut absolument rétablir la flore vaginale. Certaines bactéries comme les lactobacilles inhibent la prolifération des germes pathogènes. Pour les préserver, il est important de suivre une cure de probiotiques après les mycoses. Certaines bactéries comme les lactobacilles inhibent la prolifération de certains germes pathogènes. Généralement, les médicaments pour le traitement des mycoses vaginaux récidivantes sont à base d’estrogènes et de lactobacilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *