Préparer son accouchement naturel : faire de la kiné

La grossesse dure 9 mois. La future mère a besoin de ce temps pour se préparer à la naissance. Et l’accouchement sans douleur est réellement possible à condition de conditionner le corps et l’esprit. La kinésithérapie peut aider dans cette optique.

Les séances de kinésithérapie prénatale représentent plus que des massages

La kiné prénatale est complémentaire aux consultations chez le gynéco ou la sage-femme. Les spécialistes de l’obstétrique expliquent en détail le déroulement de l’accouchement. De son côté, le kinésithérapeute apprend à la femme enceinte comment bouger tout au long de la grossesse. Il lui indique également les bons gestes pour moins ressentir la fatigue. Par-dessus tout, les entrevues permettent de connaitre les bonnes habitudes à adopter pendant la grossesse, mais également pendant le travail. La femme gravidique doit notamment se relaxer pendant le travail. C’est la période où les contractions se font de plus en plus pressantes. Le kiné délivre le pouvoir de l’expiration contre les lancinations. Puis, il donne diverses techniques pour pousser lorsque le moment est venu de le faire. Ces instructions ne sont pas contraires aux recommandations de la sage-femme. Cette spécialiste accepte si la future maman veut adopter une posture alternative à celle de la délivrance physiologique classique.

Venir à partir du 7e mois, avec le papa

Idéale pour préparer un accouchement sans douleur, la kinésithérapie peut commencer à partir du septième mois de grossesse. Les entrevues débutent dès la 30e semaine d’aménorrhée. Il faut attendre cette période afin d’axer la formation sur des techniques concrètes. Cela dit, il est tout à fait possible de démarrer les séances à compter du troisième mois. Cette anticipation est indispensable si la femme enceinte veut donner naissance à son enfant dans l’eau. Il s’agit de la kinésithérapie prénatale aquatique. Les pères peuvent assister aux cours. Ils doivent vivre d’intenses expériences aux côtés de leurs épouses. Certains exercices sont à faire côte à côte pour consolider la complicité entre les parents. C’est une occasion de renforcer le dialogue conjugal et le développement de l’empathie. De toute manière, les papas ont intérêt à bien connaitre le déroulement de la naissance d’un enfant. L’accouchement sans douleur est idéal, mais la péridurale ainsi que la césarienne sont également possibles.

Le déroulement de chaque séance chez le kiné

Il est possible d’assister à une séance de kiné collectif pour environ 12 euros. Il faut compter 5 fois plus si le rendez-vous se passe individuellement. Celles qui souhaitent un accouchement sans douleur paient un prix différent de celles qui veulent une péridurale. Ce recours à l’anesthésie locale atténue les souffrances. Les mamans qui optent pour l’injection de ces produits peuvent se contenter de 5 séances de kiné. Il en faut 9 pour les mères de famille qui préfèrent donner la vie avec le moins d’assistance médicale possible. Par ailleurs, diverses méthodes permettent d’ignorer naturellement les souffrances d’une mise au monde. Comme vous pouvez le voir ici, il y a des postures et des techniques de respiration qui atténuent la douleur. La délivrance peut également se passer dans l’eau pour beaucoup plus de souplesse. Cette pratique est médicalement encadrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *